Nathalie ANDRIEU

 

Artiste -Sculpteur

Artiste-sculpteur depuis 20 ans, je crée des personnages filiformes que l’on peut qualifier d’art « singulier ». J’anime aussi des ateliers artistiques destinés à un large public, dans des structures très diversifiées, des établissements scolaires, des maisons de retraite, des EHPAD, en pédopsychiatrie, au musée Fenaille, Denys Puech, des projets élaborés avec la mission départementale de la culture, notamment sur le lien social…

 

Pour Balzac, « la sculpture est comme l’art dramatique, à la fois le plus difficile et le plus facile de tous les arts. Copiez un modèle, et l’oeuvre est accomplie ; mais y imprimer une âme, faire un type en représentant un homme ou une femme, c’est le péché de Prométhée. »

Tendre vers cet adage, matérialiser ce lien entre les écrits, la cinématographie, les compositions musicales… et les hommes. Symboliser ce ressenti qui fait l’authenticité de chaque être. Y travailler chaque jour un peu plus pour laisser entrevoir les traces d’une hypersensibilité et d’une capacité d’appropriation, d’absorption d’un environnement composite très riche.

 

Romain Gary écrivait « j’ai le goût du merveilleux. Ce sont des restes de l’enfance, il n’y a pas de créations sans ça ». Il faut probablement l’émerveillement d’un regard qui ne renie pas son enfance pour restituer avec fraîcheur et douceur une harmonie de formes, une ampleur de mouvements.

 

Lors d’ateliers, ma pratique repose sur trois fondements qui me semblent bénéfiques:

  1. La stimulation, mettre le sujet dans l’action, l’encourager à faire, être acteur c’est aussi exister
  2. Redéployer la dimension de l’imaginaire, le jeu, la fiction, le rêve.
  3. La production elle même, une pièce dégagée du sujet, le fruit d’une implication à un moment donné.

 

Depuis 2020, un nouvel atelier à visée thérapeutique « art hypnotique » a été mis en place avec Valérie Malaterre, médecin pratiquant l’hypnose. Elle utilise les représentations, les sensations pour faire évoluer et se réapproprier ou s’approprier de nouvelles représentations ou sensations dans un corps qui se trans-forme. La sculpture est utilisée pour tendre vers le changement, vers le mieux être, on travaille sur le corps, le mouvement, les postures.

 

C’est une association de pratique, pour Transe-Former.

 

Pour finir, je ne crois pas que l’art guérisse mais je crois qu’il peut faire vivre.

CONTACT :

Nathalie ANDRIEU

Le Puech de Prévinquières

12450 CALMONT

 

Tel. :  07 88 63 86 98

E mail : tanandrieu@gmail.com

Page Tan Créations sur Facebook

 

Suivez-nous : D

Association Euterpe12

Chez M. LABIT Jean-François

17, Boulevard Laromiguière - 12000 RODEZ

Nos membres
Suivez-nous : D
Suivez-nous : D
Nos membres
Suivez-nous : D